Go up

This site uses cookies to improve your browsing experience. By browsing the site you agree to Our privacy policy.

Ok
Hockney

"À partir du moment où vous trichez par égard pour la beauté, vous savez que vous êtes un artiste" David Hockney

David Hockney est un peintre et un photographe anglais connu notamment pour ses Pool Paintings, notamment sa peinture Bigger Splash peinte en 1967.

À mi-chemin entre le pop art et l’hyperréalisme, Hockney produit de nombreuses œuvres, depuis les années 50, puisant son inspiration sur divers peintres tels que Fra Angelico, Vermeer, Balthus, Matisse, Picasso ou encore Hopper. Afin de renouveler sa peinture, cet artiste peintre n’hésite pas à utiliser toutes les technologies disponibles et à jouer avec la perspective.

En novembre 2018, son œuvre Portrait of an Artist (Pool with Two Figures) a été vendue pour 90,3 millions de dollars. C’est l’une des œuvres la plus chère d’un artiste vivant.

 

Le Parcours scolaire de cet artiste peintre

David Hockney est né le 9 juillet 1937 à Bradford dans le Yorkshire. C’est le quatrième des 5 enfants de Kenneth et Laura Hockney.

Hockney sait très rapidement qu’il veut devenir artiste peintre. Il s’investit pour le journal de son école, dès l’âge de onze ans, en réalisant ses premiers dessins.

Entre 1953 et 1956, il développe ses talents de dessinateur à la Bradford School of Art. Trois ans plus tard, âgé de 22 ans, David Hockney intègre le Royal College of Art de Londres. Il y fera la connaissance de Patrick Caulfield, Peter Philips, R.B Kitaj, Allen Jones et Derek Boshier.

Durant l’été 1960, Hockney est marqué par la rétrospective Picasso, présentée lors de la Tate Gallery. Il en conclut alors que tous les styles doivent être maîtrisés. Il reçoit son diplôme en 1962 avec une médaille d’or.

 

Californie : entre Pop Art et Hyperréalisme

En 1964, Hockney troque son Angleterre grise où l’homosexualité n’est pas encore légale pour le soleil de Los Angeles. Lorsqu’il visite cette ville pour la première fois, il immortalise les paysages ainsi que le mode de vie dans ses peintures réalisées à l’acrylique et au rouleau. Entre hyperréalisme et Pop Art, la série des Pool Painting, en plus d’illustrer l’univers artificiel californien dans un monde figé, marque un nouveau virage dans son œuvre. Cette série fera sa renommée.

Quatre ans plus tard, ce peintre s’adonne à réaliser une série de doubles portraits inspirés de ses proches. Ceux-ci sont influencés par les artistes peintres que David Hockney admire tels qu’Hopper, Vermeer ou encore Balthus.

 

Un nouveau souffle pour cet artiste peintre

Au début des années 70, l’artiste peintre avoue se trouver dans une impasse artistique et être en quête de nouvelles inspirations. Dans cette démarche, la photographie va l’aider. Se remémorant la rétrospective de Picasso, il réinterprète les leçons cubistes en créant des “joiners”, un assemblage de clichés pris selon divers points de vue à l’aide d’un appareil Polaroïd.

Ce peintre cherche à s’affranchir des techniques de la perspective classique au début des années 80. Il trouve une alternative en s’inspirant des rouleaux de la peinture chinoise. Hockney intègre alors la “perspective inversée” où le tableau semble converger vers le spectateur grâce au point de fuite situé derrière lui. Ce peintre réalise de nombreuses expériences avec la photographie Polaroïd, mais également les images faxées, la photocopie, l’ordinateur, l’iPhone, l’iPad et la caméra haute résolution. Les assemblages photographiques d'Hockney, de par leur nombre, demeurent une partie essentielle de son œuvre.

 

Un artiste peintre pas comme les autres

Connu pour avoir immortalisé l’esprit hédoniste ainsi que le climat et les activités de Los Angeles dans ses peintures, David Hockney est un peintre majeur du XXe siècle se situant en marge des principaux courants de son époque. Il a d’ailleurs précisé "Je suis un artiste qui n’entre dans aucune catégorie ; le monde de l’art ne sait jamais très bien où me placer". Armé d’une palette colorée, cet artiste figuratif, tourne le dos au conceptualisme, en bouleversant les codes de la perspective classique. Il s’attelle à traiter des thématiques abandonnées par les artistes de sa génération auxquels il apporte une touche de modernité comme ses diverses peintures de paysages.

Hockney puise son inspiration dans ses histoires et ses émotions pour livrer des toiles intimistes et profondes. Cet artiste peintre utilise ses peintures pour nous faire entrer dans son univers. Il peint ses parents, ses amis, les paysages de son enfance, ses échecs. Pour ses proches décédés, il utilise des chaises vides pour symboliser leurs pertes.

 

Portrait of an artist (Pool with two figures) - 1972

Dans l’une de ses peintures les plus connues, Portrait of an artist (Pool with two figures) qu’il peint en 1972 évoque l’échec de son idylle amoureuse avec un de ses étudiants qui est devenu sa muse, Peter Schlesinger, avec lequel il est resté 5 ans.
Cette peinture réunit deux des thèmes de prédilection de ce peintre à savoir le double portrait ainsi que la piscine.

On y voit un personnage en caleçon blanc nageant au fond d’une piscine regardé par un homme, Peter Schlesinger, vêtu et debout. La scène se passe dans le sud de la France. Le premier plan est simplifié, l’arrière-plan expose une vue sur des collines arborées laissant apparaître un paysage verdoyant.

 

Un artiste 2.0

Malgré sa prédilection pour la peinture figurative, cet amoureux de l’art pictural n’hésite pas à se servir de la technologie moderne pour créer quelque chose d’unique en son genre. Ses “joiners” lui donnent la possibilité d’altérer la perspective en bouleversant les codes préétablis et en créant une vision multifocale. Dans son œuvre, Pearblossom Highway, réalisée en 1986, Hockney, expose un carrefour dans un grand espace ouvert. Cette œuvre permet aux spectateurs de voir la route de différentes manières. Sur le côté droit, vous voyez la route selon la vision du conducteur avec les différents panneaux de signalisation qui se succèdent. Sur la partie gauche, vous voyez ce que le passager pourrait voir. Une succession successive de paysages.
L’artiste peintre souligne que cette œuvre est sa “réponse panoramique à la perspective orientée vers un point unique” dans laquelle l'œil ne peut s’attacher à un point focal unique.