Go up

This site uses cookies to improve your browsing experience. By browsing the site you agree to Our privacy policy.

Ok
Rembrandt

Pour suivre les traces de l'artiste peintre Rembrandt, il est nécessaire de voyager jusqu'en Hollande où ce dernier vit le jour en 1606. De son œuvre, on retient une grande humilité et l'image d'un homme talentueux, guidé par la foi et transcendant son humanité à coups de pinceaux.

 

Naissance d'un génie du baroque

C'est au sein d'une famille nombreuse que naquit Rembrandt. Ses parents, artisans accomplis, ont élevé leurs enfants selon des principes religieux stricts. Ce passé aisé, composé de foi et de passion, transparait dans les différents tableaux qu'il signera au cours de son existence. Très tôt, le jeune Rembrandt se révèle particulièrement sensible à l'art et se découvre des dons prometteurs alors qu'il entre dans l'âge ingrat. Ces mêmes dons lui ouvriront les portes d'un apprentissage auprès d'un grand maître de son époque, alors qu'il n'est qu'un adolescent. Amsterdam devient alors le témoin privilégié des débuts de Rembrandt dans le domaine de la peinture et de la gravure.

 

Une ascension fulgurante

De multiples artistes consacrent leur vie à leurs créations, mais n'en récoltent les lauriers que très tard dans leur parcours, voire après leur mort. Ce ne fut pas le cas de Rembrandt qui jouissait, dès 1631, d'une renommée que beaucoup lui enviaient. Toutefois, ce succès était amplement mérité. Il était le fruit d'un travail acharné et d'un talent inné indéniable. C'est d'ailleurs durant cette période que l'artiste peintre Rembrandt reçoit une commande de la plus haute importance. Il prend en charge la réalisation d'un portrait de Charles Ier d'Angleterre.

 

La muse

Le peintre eut donc la chance de vivre de sa passion très jeune, travaillant successivement pour de nombreuses corporations de sa ville. Ces innombrables sollicitations lui permirent de rencontrer tout le beau monde de sa région et, de fait, de rencontrer une femme : Saskia. Sensibilisée à l'art depuis l'enfance, grâce à un oncle marchand d'art, la jeune Saskia devint le modèle de l'artiste peintre Rembrandt. De modèle, elle devint muse, amante et compagne. Le couple acquiert une maison où vivre pleinement leur amour, en 1639. Ce foyer qui fut le leur n'est autre que l'actuel musée Rembrandt.

 

Rembrandt et la religion

Alors qu'il vit un bel amour auprès de Saskia et profite d'un succès grandissant, Rembrandt développe son art. Un art qui dépeint la place majeure qu'occupe la religion dans le cœur de l'artiste peintre. Son œuvre se compose, dès lors, de :

  • multiples autoportraits,
  • paysages,
  • thèmes bibliques.

 

1642 : Rembrandt porte le deuil

L'année 1642 voit en effet s'éteindre une partie du bonheur absolu dans lequel vivait Rembrandt auparavant. Le peintre se voit contraint par la vie de porter le deuil de son épouse. De ce mariage, naquirent quatre enfants dont trois sont malheureusement morts alors qu'ils n'étaient que des nourrissons. Rembrandt se retrouve donc seul avec un fils qu'il confie à une nourrice, tandis qu'il dirige sa carrière de main de maître et continue d'accroître sa fortune. Son veuvage, Rembrandt le traverse en menant un train de vie faste. Il s'emploie à rassembler une collection d'œuvres d'art remarquable et finit par créer un scandale sans précédent en s'endettant massivement. Rembrandt se met également en ménage avec la nourrice de son enfant, créant un nouveau malaise au sein de la société dans laquelle il évolue.

 

L'artiste dans la tourmente

La perte de trois de ses enfants, ainsi que le décès de son épouse, a profondément marqué le peintre qui ne parvient à remonter la pente. Ses dettes s'accroissent, le contraignant à mettre en vente, demeure et biens précieux. Ces ennuis financiers finissent par porter préjudice à sa réputation d'ordinaire plus qu'honorable, ce qui contribue au total déclin de l'artiste peintre. Rembrandt rendra son dernier souffle en 1669, vivant une vie d'extrême pauvreté.

 

Rembrandt, une œuvre hors du commun

Malgré les tourments traversés par le peintre, la vie de Rembrandt aura été entièrement consacrée à son art. C'est pourquoi, l'homme humaniste et humble qu'il était, a laissé derrière lui une collection de tableaux inestimables. Son œuvre se compose de :

  • 300 eaux-fortes,
  • 300 dessins,
  • 400 peintures.

 

Ses œuvres les plus importantes

Bien que l'ensemble du travail du peintre représente un intérêt majeur dans le monde de l'art, certains tableaux démontrent particulièrement l'immense talent de leur auteur.

 

  • La leçon d'anatomie du docteur Tulp

Réalisée en 1632, cette œuvre met en scène l'un des éminents membres de la guilde des chirurgiens, le docteur Tulp. Ce dernier est présenté, devant un parterre de confrères, en train de mener à bien une autopsie. Le peintre a porté une attention toute particulière aux mains de son personnage principal, instaurant, par son doigté, une posture digne, raffinée et professorale. Ce tableau dépeint un tournant important pour la médecine. À l'époque, les dissections publiques se faisaient rares, un fait en totale contradiction avec l'intérêt du grand public pour les avancées médicales. Le corps humain, son fonctionnement et ses capacités représentaient des sujets fascinants aux yeux des populations.

 

  • Les pèlerins d'Emmaüs

L'artiste peintre réalisa "Les pèlerins d'Emmaüs" au cours de l'année 1648. Comme son nom l'indique, le thème biblique, si cher à Rembrandt, y est omniprésent. La résurrection du Christ vient d'avoir lieu. Cette peinture, sobre et intimiste, présent une chambre d'auberge spartiate. Sur son lit, l'artiste a volontairement peint le Christ comme un homme, et non comme l'enfant d'une divinité. On y découvre un homme affaibli, calme, légèrement auréolé de lumière. Grâce à une technique sans faille, le peintre parvient à marier harmonieusement le concept d'humanité et de Dieu.

 

  • Une étude du vieillissement à travers son autoportrait

Au cours de sa vie, il peint une quarantaine d'autoportrait. Le plus connu étant celui de 1657 qui dépeint un homme vieillissant, humble, au regard bienveillant. Si cette toile a tellement marqué les esprits, c'est en raison de la technique utilisée pour la réaliser. Par ce simple tableau, l'artiste démontre à la perfection sa maîtrise du "Clair-Obscur". Pourquoi tant d'autoportraits pour un homme si peu enclin à la vanité ? Sur sa toile, le peintre tient simplement son journal intime. Un journal-témoin d'une vie bien remplie, parfois douloureuse. Il signe le vieillissement d'un homme. Chaque toile marquant une évolution de l'artiste.