Go up

This site uses cookies to improve your browsing experience. By browsing the site you agree to Our privacy policy.

Ok
Chagall

Marc Chagall est un des peintres les plus renommés du XXème siècle. Son œuvre ne peut se rattacher à une école précise, même s'il peut se rapprocher du surréalisme. Son talent tient dans l'originalité de ses dessins, de ses compositions et dans son talent pour les couleurs. En plus de ses origines, sa vie d'artiste a été influencée par ses rencontres et les évènements marquants du siècle.

 

Ses origines

L'artiste peintre Marc Chagall, de son nom d'origine Moïche Zakharovitch Chagalov, a vécu de 1887 à 1985. Il est né à Vitebsk, en Biélorussie. Naturalisé Français en 1937, il est considéré comme un des peintres phares du XXème siècle de l'hexagone.

Il est issu d'une famille juive et a passé ses premières années au sein de la communauté juive. Son père a été employé dans une synagogue et sa mère l'a élevé en lui apprenant à aimer la Bible. Sa ville d'origine l'inspire tout au long de sa vie. Il l'associe souvent à des tableaux décrivant un certain paradis sur terre. Un paradis associé à la beauté et à la naïveté de l'enfance.

Son œuvre s'inspire énormément de la tradition juive, de la vie du shtetl, village juif d'Europe de l'Est de cette époque. Il est marqué par le folklore juif. Nombreux sont les clins d'œil à sa culture d'origine dans ses œuvres, comme le petit juif errant, avec son sac sur le dos, volant dans divers de ses tableaux. Si Paris devient sa ville d'adoption, il ne renie jamais ses origines et compose avec. Même en peignant des paysages parisiens, il juxtapose des éléments puisés dans ses souvenirs d'enfant. C'est lors de ses études à Saint Pétersbourg qu'il rencontre Bella Rosenfeld, le grand amour de sa vie.

 

L'impact des évènements historiques dans la vie de l'artiste peintre

Le peintre se rend à Paris en 1910. Il découvre le fauvisme et le cubisme. Il garde de ces mouvements l'attrait pour les couleurs et la remise en cause de la perspective. Il aime se rendre au Louvre où il admire les chefs-d'œuvre de Delacroix, Courbet, Géricault...

En 1914, il retourne dans sa ville natale. Le séjour est prolongé à cause du déclenchement de la Première Guerre Mondiale. Il épouse Bella et ils accueillent leur première fille. La communauté juive, alors persécutée car accusée de comploter contre l'Empire russe fait que sa famille accueille de nombreux réfugiés. Chagall, sans être porté par la foi, se sent lié à sa culture juive originelle.

Au moment de la Révolution russe, il devient Commissaire aux Beaux-Arts de sa ville natale et y dirige l'école d'art. Après-guerre, il retourne à Paris. Ses œuvres commencent à être connues aux États-Unis. L'artiste peintre prend la nationalité française pour fuir l'antisémitisme de l'Europe centrale des années 30. En 1941, il est quand même arrêté. Sauvé in extremis, il rejoint New- York où il vit en exilé. Après-guerre il revient s'installer en France. Il continue de peindre des tableaux mais aussi des décors ou fait des costumes pour l'opéra. Il dessine aussi des vitraux d'église. Il finit sa vie à Saint-Paul-de-Vence.

 

Ses rencontres capitales

  • Ses femmes

Son grand amour, Bella, meurt en 1944. Il rencontre en 1945 Virginia Haggard, ils ont un fils en 1946. Il se remarie en 1952 avec Valentina Brodsky dite Vava.

  • Ses amis célèbres

Il est ami avec le poète Blaise Cendrars avec qui il peut parler le russe. Ce dernier le met en relation avec Robert Delaunay et Guillaume Apollinaire.

  • Ses mécènes

Ambroise Vollard est marchand et éditeur de livres. Il lui commande de nombreux tableaux et des illustrations de la Bible. En 1963, André Malraux propose à Chagall de peindre un nouveau plafond pour l'Opéra de Paris au Palais Garnier. En 1964, le directeur du Metropolitan Opera de New York lui commande deux peintures murales, des décors et des costumes pour "La Flûte enchantée".

 

Trois œuvres célèbres de Marc Chagall

  • Double portrait au verre de vin 1917-1918

Cette œuvre est un hommage à son mariage avec Bella. La joie et l'originalité ressortent brillamment du tableau. La position particulière des corps (l'artiste est sur les épaules de sa femme !), la construction particulière du tableau (les corps volent au-dessus de sa ville natale peinte en arrière-plan) lui donnent une gaieté communicative. La farandole de couleurs accompagne le caractère chaleureux de la toile.

  • Moi et le village

L'artiste s'amuse ici avec les couleurs, la perspective et des tailles disproportionnées. Au centre se détachent une tête d'homme et une tête de cheval. La composition joue avec les lignes et les angles. À l'arrière-plan se trouve un village aux maisons colorées dont certaines sont retournées. Ce village symbolise Vitebsk. Chagall livre ici une idéalisation de la communauté dans laquelle il a grandi où hommes et animaux vivent en harmonie.

  • Le Cantique des cantiques III

L'artiste peintre raconte véritablement son histoire ici. On retrouve des parallèles entre différentes parties de sa vie. Jérusalem est représentée en double : en haut ressemblant à Saint-Paul-de-Vence. En bas et à l'envers, à Vitebsk, qu'on reconnait grâce au sanctuaire au toit vert. Toute la partie basse du tableau, à l'envers, évoque sa jeunesse. Le Juif errant, portant son sac sur l'épaule, parle de ses exils. Le couple enlacé le long du bord inférieur, représente son union avec Bella. La partie haute est en résonance avec sa nouvelle vie dans le Sud de la France et les mariés évoquent son deuxième mariage avec Vava. Les couleurs de cette œuvre sont encore une fois magnifiques, chaleureuses et éclatantes.